Quelques domaines de compétence
 
Les compétences mises en avant, dans le domaine proposé, sont le plus souvent celles d'ordre très technique : un beau diplôme de ceci ou de cela, avoir suivi tel ou tel maitre, etc. Cela rassure ! Mais la véritable compétence, elle, n'est pas de nature technique, elle exploite et utilise une faculté intrinsèque à la personne. De fait, par-delà les connaissances et savoirs dans le domaine de la psyché, les compétences mises en avant sont d'ordre humaines. L'écoute, évidemment, mais aussi le partage, la compréhension, et évidemment une grande liberté d'esprit, avoir confiance en la vie, et pas mal de détachement.
 
Car ridicule serait celui qui proposerait d'aller bien...
...sans aller bien lui-même !
 
 
Les savoirs
 
Bien des techniques existent ! Elles peuvent reposer sur la relation, comme la Gestalt ou la Sophrologie, ou au contraire reposer sur une théorie de la psyché, comme la psychanalyse (Freud, Jung, Lacan...) ou en AT (analyse transactionnelle).
 
D'autres approches, comme l'ennéagramme ou la PNL (programmation neurolinguistique) proposent un système par typologie. Le sémantisme présent dans l'approche symbolique utilisé en sociologie (dont les ethnies sont issues), ou encore la philosophie, peuvent aussi être de puissants leviers. Par exemple des questions hautement métaphysiques trouvent parfois, de manière la plus inattendue qui soit, des réponses éminemment prosaïques et pragmatiques.
 
Franck, grand curieux devant l'éternel, s'est interressé, en autodidacte, à chacune de ces approches.
Les aptitudes
 
L'écoute, évidemment, est indispensable pour vibrer sur le même diapason. Mais l'écoute c'est aussi entendre ce que la personne ne souhaite pas qu'on entende, ce qui permet de le lui montrer. Le plus souvent on ne voit pas parce qu'on ne veut pas voir...
 
La confiance en la vie ça ne s'enseigne pas, au mieux cela se montre, et lorsque l'autre est prêt il finit par en faire autant. Mais tant qu'on ne lui a pas montré, comment pourrait-il trouver ? Et lorsque l'on n'a pas confiance, alors on tente de tout contrôler, et, du coup, on ne vit plus !
 
Quant au lâcher-prise et au détachement, cela ne peut se produire, justement, que si on est en confiance. Temps que l'on redoute quelque chose, on se méfie...
 
Franck, ou : simplement vivre "dans le flux", sans plus.
 
 
L'exemple et l'explication, tout est réuni pour vous guider vers vous-même.