La méthode :
 
Quelles sont ses bases ? Comment agit-elle ?
 
Nous avons vu, dans "comment agir", quels étaient les principes fondateurs : évacuer certaines choses, et en reprogrammer
d'autres, tout en respectant le mouvement naturel de la psyché. Mais plus précisément, que propose cette approche ?
 
Agir dessus, oui, mais ... sur "quoi" ?
 
Toute la difficulté est qu'on ne peut pas toucher, avec ses mains, la psyché. Selon certains, cette psyché n'est que le résultat de notre cerveau. Pour d'autres, elle aurait une existence éthérée. Quoi qu'il en soit, elle n'est pas un matériau palpable physiquement. Et donc, comment agir dessus si on ne peut pas la toucher ? Afin de pallier ce problème, des supports vont être utilisés.
Les supports
 
Un support est une association reliant une part de notre psyché avec un élément concret. Par exemple, une posture défensive peut traduire notre aptitude à nous défendre. Ou encore une image qui génère une émotion permet de se connecter à la dire émotion. En agissant sur cet objet, on peut alors avoir une action sur la partie correspondante en nous : ce sont les "actes symboliques".
 
Et quelles sont les actions ?
 
Le mouvement "naturel"
 
La psyché est un système dynamique. Comme le corps, elle sait se donner ce dont elle a besoin, voire de se réparer elle-même, au besoin. Toute action reposera donc sur une bonne connaissance de ces processus internes à la psyché.
Les actions curatives
 
Il peut arriver que ce mouvement naturel ne soit pas suffisant. On va alors l'aider en allant dans son sens. Donc utiliser ses propres façons d'agir, et de le faire avec les mêmes objectifs. Car, mieux que n'importe qui, la psyché, elle, sait ce dont elle a besoin !
 
Plus précisément ?
 
Le respect et l'autonomie
 
Dans tous les cas, c'est la personne elle-même qui, en dernier ressort, décide de ses actes. Ainsi, une bonne action est en priorité une action que la personne sent comme étant juste, et dont elle se sent capable.
Quelques exemples
 
Apprendre à dire quelque chose, brûler une photo, rendre un héritage émotionnel par le biais d'un objet, modifier certains habitudes... Les actions à mener sont aussi nombreuses que celles de tous les jours !
 
Au bout du compte, la démarche consiste à
recréer une méthode à chaque fois, en fonction de la personne.