Quel est le contexte ?
 
 
Dans toute analyse, il est sain de revenir à la base la plus élémentaire. Même si cela peut parfois paraître "simpliste",
cela reste la manière la plus sûre d'avancer. Selon ce principe, on peut considérer un être humain comme étant l'union, plus ou
moins harmonieuse, d'un corps physique et d'une personnalité (ou esprit, ou psyché...)
 
 
Lorsque nous venons au monde, nous héritons d'un outillage hors pair : un corps. Capable de s'adapter à différents environnements, de se réparer tout seul, de nous alerter en cas de soucis, de lutter contre les maladies... C'est une véritable petite merveille de technologie ! De même, notre psyché est capable d'apprendre d'innombrables connaissances ou savoir-faire. Elle sait évacuer une frustration ou faire un deuil, tout en continuant d'assurer ses actions de la vie de tous les jours. Elle est même apte à plusieurs actions en même temps, comme lire tout en écoutant de la musique...
 
En bref, nous sommes nous-mêmes un outil vraiment perfectionné !

Mais alors, d'où vient le problème ?
 
 
Le problème vient du fait que nous n'avons généralement pas appris à utiliser ce que nous sommes. Personne ne nous a donné le mode d'emploi ! Et donc on improvise, on essaie un peu au petit bonheur la chance, et, inexorablement, on fait des erreurs. Si certaines sont sans conséquences, d'autres ont d'importantes répercussions : comme une voiture que l'on ne saurait pas conduire, on casse la mécanique. Et alors la souffrance est au rendez-vous :

- douleurs physiques
- dysfonctionnements du corps
- maladies
- etc.
- idées obsédantes
- noires pensées
- émotions douloureuses
- etc.
 
 
A ne pas savoir utiliser ce que nous sommes, nous générons notre propre souffrance.